lundi 2 janvier 2017

L'Herbe Bleue

J'ai lu "L'herbe bleue" d'un auteur américain anonyme. Ce livre est publié aux éditions de Presses de la cité.
Ce livre est un journal intime où l'auteur, une femme, raconte sa malheureuse addiction.
Il s'agit d'une jeune fille de 15 ans, dont le pseudonyme est Alice car elle se reconnaît dans le personnage de Lewis Carroll ( titre original est Go ask Alice). Elle aura  malheureusement  une courte vie, à cause d'un secret dont elle ne dévoile l'existence qu'à ses journaux intimes, elle en a conçu deux. Elle a un père professeur, une mère très compréhensive, un petit frère et une petite sœur adorables. Mais alors qu'elle croit être invitée à une soirée "comme les autres", un soir de juillet, ses camarades de classe la piègent en mettant du L.S.D* dans dix des quatorze verres de coca. Elle part alors dans un voyage "formidable", mais très vite elle ressent un manque et elle veut recommencer encore et encore... La voilà dans une spirale interminable de l'addiction et de la dépendance. Sa vie rime à stress, l'angoisse est présente dans chaque moment qu'elle décrit hors de l'influence de la drogue. Elle jure de ne plus recommencer mais malheureusement, ce sera de courte durée, car elle a le malheur de tomber sur des personnes, des "camés" qui la replongent dans cette spirale sans issue. L'acide (L.S.D) ne lui suffit plus, elle décide de "goûter" l'herbe (marijuana) et le joint. Ce qui n'arrange pas du tout les choses... Elle décide de s'enfuir de chez elle pour aller dans une ville qu'elle ne connaît pas. Au début tout est merveilleux car elle est sous l'emprise de la drogue mais très vite c'est un cauchemar. Après de nombreuses galères, elle décide de retourner chez elle. Rassurés et soulagés ses parents l'accueillent chaleureusement. Mais le destin s'acharne, elle apprend alors le décès de ses grands parents qui la replonge dans la tristesse...A cause de sa réputation elle finit par être internée dans un "asile d'aliénés". Heureusement elle rencontre Joël, un "régulier" qui l'aide à surmonter ces épreuves. Quand elle sort, quinze jours après de cet asile, accompagnée de Joël, tout est parfait, vraiment, elle retrouve sa superbe famille et file le parfait amour, mais le bonheur est de courte durée car trois semaines plus tard Alice meurt. Ses parents sont rentrés un soir du cinéma et l'on retrouvée morte... On ne sait pourquoi mais on sait que cinquante mille victimes de la drogue succombèrent cette année-là...
* hallucinogène très répandu dans la jeunesse américaine à la fin des années 1960
Ce que j'en pense
Je trouve que cette histoire vraie fait réfléchir, elle est triste mais à la fois instructive car il y a une sorte de morale qui montre la puissance de la drogue, son influence et ses résultats. Alice a voulu "essayer" mais elle n'a pas pu succomber à la tentation de recommencer, c'est une histoire dramatique. Normalement je n'aime pas les histoires qui se terminent mal, mais celle-ci est spéciale et différente car elle m'a permis de me mettre à la place et dans la peau d'Alice ce qui est divertissant mais à la fois très effrayant. J'ai beaucoup apprécié prendre du temps pour lire ce livre et pour tout dire, il ne m'a pas laissée indifférente, ça m'a permis de découvrir les méfaits de l'addiction et de me protéger de toutes ces choses qui peuvent faire basculer toute une vie... C'est une histoire poignante que je conseille à tout adolescent qui pourrait se poser des questions à ce sujet...
Audrey LAGARDE

Aucun commentaire: