jeudi 27 décembre 2012

LA GROTTE de Jean Anouilh




« La Grotte » est le livre que j'ai lu dernièrement, il est de Jean Anouilh et il fut publier en 1962 et édité par Flammarion. Tout d'abord, Anouilh est un écrivain et un dramaturge français né le 23 Juin 1910 à Bordeaux et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne en Suisse. Son père était tailleur et sa mère une musicienne, c'est en découvrant, dans les coulisses de sa mère où elle se produisait, Molière, Marivaux, Musset, qu'il décida d'entrer dans l'univers artistique. Il débute sa scolarité à Paris dans une école de droit de 1929 à 1931, avant de travailler dans la publicité dans une société où le poète Jacques Prévert travaille. Mais Anouilh sait que sa vie est dédiée au théâtre.

C'est une pièce où l'auteur est omniprésent, il fait partit des acteurs et on y retrouve la thématique Pirandellienne. Anouilh n'a pas écrit d'intrigue, il ne sait pas quoi faire de ses personnages. Le décor est « découpé » en 2 parties : en haut les nobles et en bas les domestiques. Le livre commence par la description d'Anouilh, de ses débuts etc. Et au bout de la page 41, on commence par un premier acte et un peu plus loin de cet acte, on apprend que Marie-Jeanne, la cuisinière, a été assassinée, car le début sert à savoir qui est donc le coupable. L'histoire se poursuit par l'arrivée du commissaire.
Alors je dois dire que c'est un peu confus : il y a Adèle, une servante enceinte du Cocher, un jeune séminariste amoureux d'Adèle et qui est le fils du Comte. Enfin voilà pour le première acte et pour le second acte, la noblesse entre en jeu et se révolte contre l'auteur qui n'a pas su leur donner des bons rôles.

J'ai eu du mal à accrocher surtout parce que les 40 premières pages explicatives m’ont un peu ennuyé. J'ai bien aimé le personnage de Marie-Jeanne, avec son côté familier et c'est aussi le centre de l'histoire dommage qu'elle ne reste pas plus de temps. Ce livre nous montre bien le peuple d'avant : les domestiques qui nettoient les arrières des nobles et les nobles qui se lient avec des personnes pour une simple union stratégique

Mais j'avoue que ce livre ne m’a pas beaucoup plu. En temps normal, j’adore le théâtre mais cette pièce est trop différente de ce que je vois normalement par exemple chez Molière
Brian Moreira